vibration-du-23-decembre-2016

SE PARDONNER

La vibration collective commence sur un risque de dérapage. Noël chante dans les cœurs et pleurent dans certains portes monnaies. Pour les derniers achats, nous risquons par manque de temps, par lassitude, de ne pas trop regarder au prix, de payer à la va vite, d’acheter n’importe où et parfois n’importe quoi, bref!… D’être inattentif. Attention aux arnaques !

La vibration est assez protectrice, mais elle ne peut pas parer à tout, elle a aussi besoin de nous pour agir. C’est un jour à écouter son intuition.

La palette émotionnelle nous pousse vers une tendance à vouloir dominer notre petit monde, en imposant notre façon de faire ou de voir. Assouplissons le caractère, ne nous butons pas pour des choses, qui dans le fond, n’ont pas grande importance. Ce jour est dédié aux questions pratiques et domestiques, à nos obligations. La corde affective vibre très peu. En revanche, pour ceux qui ne sont pas concernés par la préparation des fêtes, elle peut déclencher un mouvement passionnel. Ils peuvent très vite tomber amoureux.

Sur le plan de l’activité, on se dépêche de boucler la journée, les résultats sont au rendez-vous, si vous êtes investis dans ce que vous faites. N’hésitez pas à provoquer des rendez-vous, à vous imposer, à défendre vos projets. Les feux sont au vert pour tous les audacieux. Bien entendu, agissez avec diplomatie et bienveillance.

Les zones d’ombres s’abattent sur toutes les formes du fanatisme, qu’il soit sportif, religieux, personnel, professionnel. N’en faites pas trop, ça pourrait se retourner contre vous. Préférez la modération, la tolérance.

Dans l’espace spirituel, c’est la récolte, celle de la dernière vague du karma de 2016. Le pardon est aux portes du ciel aujourd’hui, alors, reconnaissons nos torts, nos erreurs, nos échecs. Ne nous voilons pas la face, en accusant les circonstances, les gens ou en nous trouvant des prétextes, des excuses. Sans pour autant se culpabiliser, ou entrer en guerre contre soi, simplement, demandons pardon et remercions. Pour cela, isolons nous, repassons nous mentalement le film de l’année, notons ce qu’il ne faudrait plus faire, notons aussi, là nous pourrions mieux gérer, mieux maîtriser. Engageons nous, à ne plus recommencer et surtout, tenons la promesse.

Viviane Mercier

Merci de partager si ce post vous a plu.

Enregistrer