VIBRATION DU 18 JANVIER 2017

PENSONS A NOUS DÉVELOPPER.

Sous cette vibration, la sphère familiale, le foyer, l’entourage proche, nous mobilise. Notre vie privée réclame notre présence, notre attention. Certains, se débattent pour sortir d’une situation assez trouble, dans laquelle des informations échappent à leur compréhension. Aujourd’hui, suivons notre intuition, la clef se trouve en nous, ne vous fions pas aux apparences.

Dans l’univers émotionnel, on devrait être un peu plus autonome et non pas s’appuyer aussi lourdement sur l’épaule de ceux qui sont importants pour nous. La vie affective est au cœur de cette journée. Veillons à nous informer, à mieux comprendre, avant d’agir. Il se pourrait que nous n’ayons pas toutes les données en mains. La nuit attire un grand nombre de célibataires, pour une rencontre, un moment de partage, quelques heures de bonheur.

L’activité envoie de belles énergies si nous travaillons en famille, parmi la foule ou avec une clientèle. Cette journée est bénéfique pour les études, pour chercher à s’améliorer dans le domaine qui nous passionne. Le travail, les loisirs liés à l’élément eau, comme la pongée, la natation, la navigation … Nous révèlent des facettes cachées de nous mêmes. Pour tous, nous saurons déjouer les pièges, les mauvaises intentions, sur le chemin de notre vie professionnelle.

Les zones d’ombre parlent de ceux qui se complaisent en marge de la société, des commerces parallèles, de ceux qui complotent ou encore de ceux qui vivent des histoires cachées. Des fuites, des dénonciations, les facéties du destin, mettent en plein jour ce qu’ils veulent dissimuler.

Spirituellement, c’est dans le silence que nous pouvons nous développer et gravir des échelons. Attirer la lumière sera difficile aujourd’hui mais apprendre ce qui est nécessaire à notre progression, sera à notre portée.

Si on se penche sur le développement intérieur, ce jour nous aide à faire émerger les sujets que l’on ne souhaite pas évoquer, la part du passé qui nous blesse encore, ce que l’on repousse. Ce serait bien de libérer ces poids, non pas dans la souffrance, mais en les acceptant comme faisant partie de notre expérience.

Viviane Mercier

Merci d partager si ce post vous a plu.