away-1605956_1920

L’APPEL SPIRITUEL.

Le temps s’arrête, j’ai même égaré ma veste….

J’arrive au Tholonnet, une clairière entourée d’arbres séculaires, je pense à mes voyages en astral, au moment où je m’allonge sur l’herbe fraîche pour franchir les niveaux de conscience mais là on est sur terre. L’espace est meublé de tables, d’amoureux, de familles. Des âmes esseulées profitent de la sérénité qui se dégage de ce bout de verdure, niché à deux pas des usines. Je m’éloigne, le mouvement se fige , la foule s’absente, l’endroit est oublié des hommes, du bruit , du stress, du 3ème millénaire. J’avance sur la pointe des pieds, pour ne pas froisser les feuilles tombées des arbres et ne rien réveiller. Je veux tout laisser en l’état quand je repartirai…respect !

                                                 Je goûte la quiétude, je me mets en mode silence, je suis bien….calme, rassérénée….serais-je au attitude    paradis?

De temps en temps, je me pose la question mais je ne m’attarde pas trop, je lâche prise, de peur de m’extraire de la quiétude que me transmet ce lieu. Je suis bien et mal à l’aise, je sors de ma zone de confort qui est la mer…. Cette réaction puérile me fait sourire. La terre n’est-elle pas mon terrain de jeu ? Pourquoi me fixer des lieux, des contraintes, des horaires ? Ce raisonnement me plonge définitivement dans l’impermanence du moment.

Je veux juste noter ce soir la magie des lieux m’en souvenir…ne pas chercher plus loin.

Voilà ce que j’écrivais sur mon journal en rentrant.

question

ANALYSE

Parfois, les circonstances conduisent nos pas dans des endroits différents de ceux qui nous sont familiers. Notre mental, programmé par nos soins, accompagné de son copain l’Ego, nous projette des ressentis qui engendrent un mal être. Et oui !!! on change leurs habitudes, on les sort de la routine. Pour nous faire rebrousser chemin, ils envoient des signaux qui clignotent « DANGER !!!! ». Généralement, nous coopérons en tournant les talons, pour vite aller se « préserver » en s’écriant:

— C’est nul, trop de campagne, je suis dans le désert, allez, je repars !

Encore une fois, c’est à nous, qu’il incombe de modifier notre état d’esprit.

Le premier réflexe est de se dire :

 — J’accueille ce qui vient à moi !

Puis:

Je cherche tout ce que le lieu me renvoie comme positif

Et enfin:

Mentalement, je m’unis à lui.

guides Ce que nous croyons hasard, ne l’est pas. Je m’étais trompée de route ou plutôt, devrais-je dire, mes guides spirituels, avaient trouvé cet endroit suffisamment inspirant pour m’aider à progresser.

QU’AI-JE RETIRE DE CETTE EXPÉRIENCE SPIRITUELLE ?

A l’issue de cette incursion en « terre inhabituelle » et « hostile » selon mon Ego, j’ai pu trouver des réponses et satisfaire différents besoins.

expérience spirituelle   Au passage, j’ai renoué avec un arbre qui soi-disant me donnait des allergies.

Deux oiseaux attendrissants, ont ouvert les portes de leur intimité, pour me montrer que l’amour existait aussi dans les airs. Je n’avais jamais assisté à ce genre de scène.      oiseaux

Dans les jours qui ont suivi cette escapade, j’ai pris des décisions qui ont eu une incidence majeure sur mon avenir.

MORALITÉ: Ne jamais fermer les yeux sur notre boussole intérieure sous prétexte qu’elle ne nous indique pas la direction que nous voulons lui imposer.

Viviane Mercier

Merci de partager (sans modifier le texte), de commenter si ce post vous a plu.