rapports

Les rapports humains devraient être simples mais nous avons l’art de tout compliquer… Au nom de quoi ? D’une vérité « toute faite ». Mon propos n’implique pas tout le monde mais à chaque fois que j’entends une réflexion qui est antinomique avec qui nous sommes, avec ce que nous représentons, avec notre essence, j’écris.

human-1602495_1920

DES RAPPORTS SUPERFICIELS

On passe parfois à côté des gens, on les survole, on les évite ou on les voit à peine, ils sont invisibles, transparents.

 

rapportsNous nous disons un vague « bonsoir », partageons peut être la même table au cours d’une soirée, drapés de ne notre indifférence, de notre manque d’intérêt. Par politesse, un sourire nous échappe quand nous croisons leur regard. Un sourire-rictus, vide de sens et d’émotion, comme une contraction incontrôlée des lèvres. Peu importe, si celui qui nous fait face se comporte de la même façon. Ce qui est essentiel est notre attitude, notre façon de communiquer. Ne cherchons pas toujours à tronquer le sujet en arguant : « je lui fais ce qu’il me fait », allons au delà, grandissons.

UN FATALISME A LA MODE   rapports

Je n’aime pas ce fatalisme à la mode qui dit « si le courant n’est pas passé, c’est que ce n’était pas pour moi !» c’est s’infantiliser à un point ! C’est se trouver l’excuse de ne pas avoir fait l’effort d’aller vers l’autre, de voir qu’il existe. Croyez vous que l’univers s’amuse à vous dire : « lui non, c’est pas bon pour toi mais avec l’autre, tu peux y aller ». Notre voix intérieure se fait entendre, quand on est en connexion avec elle, dans un état de relâchement total, mais ne parlez pas de guidance céleste, quand vous concluez que si ça ne doit pas se faire, ça ne se fera pas. Ce n’est pas de cette façon que l’univers s’exprime alors ne mettons pas « nos mots » dans sa bouche. La sensation éprouvée par rapport à une personne qui ne nous convient pas, qu’elle vienne de notre intuition, de nos anges gardiens ou autres, va nous faire ressentir un mal être, envoyer des signaux, mettre en place des circonstances mais elle ne va certainement pas nous inspirer un jugement réducteur. Nous sommes faits pour nous lier, pour échanger, pour partager, pour nous compléter. Les autres sont nos autres nous mêmes, n’ayons pas la condescendance de les éconduire avec ces phrases toutes faites, à connotation irrespectueuse. Nous valons mieux que ça !

rapportsCRÉER DU LIEN

Un vrai « bonjour », descendu du cœur, un vrai sourire, la démarche joyeuse d’être présenté à quelqu’un émettra des ondes chargées d’un message lumineux qui dit en substance : « je suis heureux de te faire ta connaissance », ce langage là, bien que non verbal, va être compris. Ne vous inquiétez pas de savoir si ce n’est pas « bon » pour vous, étant donné que vous êtes sincère, là vous aurez des alarmes intérieures qui vous préviendront que cette personne peut vous nuire. Parfois même, l’individu s’éloignera sans raison de votre route, comme si une instance supérieure le déplaçait ailleurs.

UNE LEÇON

rapports

Chaque rencontre que nous faisons, nous apprend quelque chose sur nous, sur la vie. Les inconnus nous invite à nous regarder dans le miroir de leurs yeux. Ils nous renvoient une image où se reflètent, d’autres facettes de notre personnalité. On prend souvent de merveilleuses leçons à leur contact. Voilà un bel exercice qui nous fait travailler sur le contrôle de l’Ego, sur ce que nous pourrions améliorer et aussi sur des qualités que nous avons mais que nous n’exploitons pas. Ne laissons plus l’Ego agiter ses interdits quand il s’agit d’aller vers de nouvelles personnes. Préférons nous mettre à l’écoute de l’intuition.

Viviane Mercier

Vous pouvez partager cet article dans son intégralité sans pour autant modifier le texte et en citant le blog et son auteur, merci.