20150816_143435

Tout le monde est touché, à différents niveaux, par la grâce de l’éveil spirituel. Que l’on soit ivrogne, fumeur, inculte, simple d’esprit etc…. 
La posture, les mots, le savoir, ne signent en aucun cas notre degré d’élévation spirituelle. D’ailleurs… S’évalue-t-il ? Tout au long de mon parcours de vie, j’ai pu vérifier ce que je viens d’écrire.
Les premières personnes qui m’ont ouverte à la spiritualité, ne savaient ni lire, ni écrire. Elles appliquaient les principes universels à la lettre, sans chercher à atteindre un objectif, ni à en tirer un quelconque profit. Il m’a été aussi donnée de rencontrer un homme tombé dans les filets de l’alcool et qui fumait non stop. Lui aussi a été un initiateur hors pair. Je retrouve aujourd’hui dans des livres, ce qu’il m’enseignait il y a plus de quarante ans, alors qu’il eut été hérétique d’en parler en ces temps là. Quant à celui que les autres qualifiaient de « simple d’esprit », je le voyais de temps en temps, on lui transmettait des messages empreints de sagesse.

DSC08166
J’ai retenu les particularités qui liaient ces personnes. Toutes étaient rieuses, taquines, ne s’estimaient certainement pas au dessus des autres. Elles se contentaient juste de me prévenir quand je faisais fausse route et m’expliquaient pourquoi. Je ne ressentais aucun jugement dans leurs paroles, et quand elles me drapaient de leur lumière, je me sentais gonflée à bloc, prête à vivre à fond chaque minute de ma vie. C’est ce qui m’a permis de naviguer dans différents milieux sans appréhension, d’avoir confiance en moi, l’estime de moi, de m’aimer telle que j’étais. Leurs leçons de vie respirent encore en moi aujourd’hui.
Je voulais les remercier, un petit clin d’œil d’amour de la terre vers le ciel.
Comme quoi, « l’habit ne fait pas le moine ! ».

Viviane Mercier.