J’appartiens (sans être féministe), à la génération des femmes qui se sont battues pour que vous ayez plus de droits aujourd’hui. 

Nos combats

Grâce à nous, vous occupez des emplois qui étaient autrefois refusés aux femmes, vos jupes ne descendent plus obligatoirement à la cheville, vous pouvez aller boire un pot seule à la terrasse d’un café, fumer dans la rue, aller vous promener sans un chaperon, votre compagnon de vie ne se met pas à table tandis que vous, debout, vous le servez. Vous pouvez porter plainte s’il vous bat, divorcer. Vous avez voix au chapitre !!!!

femmes

 

A mon niveau

J’ai élevé mes garçons dans le respect de la femme, je leur ai appris à partager les tâches ménagères, à contribuer au bien être d’une maison, à laisser libre leur compagne dans leurs choix de vie. J’ai aussi appris à ma fille à vivre libre et indépendante, financièrement, moralement et physiquement. C’est avec toutes ces conditions réunies, qu’un être humain peut se réaliser totalement, évoluer et mettre ses talents au service de la collectivité.

 

La liberté

Cautionner que l’on porte atteinte, mesdames, à votre liberté « D’ ÊTRE », peut être considéré comme de l’esclavage. Au nom de RIEN, une personne peut s’emparer d’une autre personne, que ce soit par la force, la manipulation, la culpabilisation pour la faire devenir une autre.

Nous sommes sur terre pour progresser, c’est en nous donnant les moyens d’élargir notre regard sur le monde, en nous laissant entrer dans l’action en toute autonomie que nous rempliront la mission d’exister. Nous ne vous avons pas donné la vie MESSIEURS pour que vous deveniez nos maîtres à penser, ni nos bourreaux. Laissez nous vous aimer en pleine liberté.

Viviane Mercier

Vous pouvez commenter, partager le contenu dans son intégralité.