dire non

Dire NON, ne signifie pas que l’on désire entrer en conflit avec l’autre. 

Préserver notre équilibre intérieur

Dire Non, quand on ne veut pas faire quelque chose, permet d’être aligné à notre niveau « un », c’est à dire sur ce plan de vie. Cet alignement est important, parce qu’il  préserve l’équilibre qui doit être maintenu entre nos paroles, nos pensées, nos ressentis, nos actes. C’est à partir de cet équilibre, que nous pourrons de rejoindre les plans supérieurs. Être congruent avec soi, est le socle sur lequel nous allons nous appuyer pour commencer notre ascension.

Ne prenez pas le fait de dire Non, comme un manquement aux principes universels qui parlent du Don de soi, d’être utile aux autres etc… On dit Non, quand ce que l’on nous propose ne nous convient pas. Se forcer, n’entre pas en résonance avec notre moi profond, donc, nous devons refuser. Céder par complaisance, par peur, serait permettre à un autre, de prendre le pouvoir sur nous et en nous.
traffic-lights-6010_1920 Il y a souvent un malaise qui s’installe quand on refuse une proposition, pourquoi ?
En fait, tout va dépendre de l’intention que nous mettons dans le « NON ». Il y a plusieurs façons de refuser. Si vous êtes hésitant, si la gêne s’affiche dans votre comportement, sur votre visage, si des « heu… Ben… Hum… » traînent sur vos lèvres, vous engagez le demandeur à insister, parce qu’il va percevoir, aussi bien le langage verbal, que le non verbal. Vos tergiversations lui envoient le message que vous êtes sur le point de céder, qu’il suffit juste de bien argumenter. Le Non, quand il est définitif, doit être affirmé avec tact mais… Ferme! Tout se joue au départ. Si d’entrée, nous lançons un Non convaincu, la personne généralement n’insiste pas.

no-1532840_1920
Dire non, calmement, comme on aimerait qu’on nous le dise, puis exposer les raisons pour lesquelles on ne veut pas avec gentillesse, permet de rester cohérent avec notre façon de penser, sans vexer l’autre. Attention, je ne dis pas de se justifier comme si nous étions des enfants. Quand je parle  » d’exposer les raisons », je sous entends de rester au plus près de notre nature profonde qui elle, est reliée à un flux de paix.

harmony-1125639_1920
Quand vous devrez dire NON à l’avenir, veillez à adapter un langage apaisé, ajoutez un sourire sincère et prononcez ce NON avec la voix du cœur, celle qui exprime votre choix sans animosité et avec bienveillance.
Souvent pris dans les filets d’une conversation, le NON sort comme une giclée violente de notre bouche. A partir de là, le dialogue grimpe en intensité négative, qui peut dégénérer en dispute. Ajoutez à ce NON! les autres refus comportant cette connotation confrontante, comme par exemple : « c’est hors de question! jamais de la vie! ça ne va pas ?, tu es fou ? Même pas en rêve ! » et le dialogue virera au pugilat.

stop-sign-37020_1280

Une technique

A ce propos, les « Je ne veux pas, je ne peux pas, ce n’est pas possible, pas maintenant etc… » prononcés d’une voix sereine, captent l’attention de votre interlocuteur, parce que ce genre de phrase, laisse supposer qu’une explication suit. Surpris par notre intention pacifique, l’interlocuteur se mettra, durant un laps de temps très court, en position d’écoute. A ce moment là, exposez lui le motif de votre refus, qui peut être tout simplement: « parce que je n’en ai pas envie! », c’est votre droit. Si vous le dites sincèrement, posément, sans ouvrir votre mental à la crainte d’une réaction désagréable venant de la personne qui vous sollicite, le message passera parfaitement bien.
Cette technique très simple est efficace, elle évite bien des fois de nous plonger dans une situation inconfortable.

no-1532783_1920

Si votre interlocuteur insiste « lourdement », écoutez le, marquez un silence de quelques secondes et prononcez un Non profond, bref, distinct, qui exprimera votre entièreté, par votre voix, le ton de votre voix, votre regard, tout votre corps. Donnez de la puissance, de la force tranquille à ce Non, en le visualisant, puis en le ramenant entre vos deux yeux, sur le chakra de l’Ajna. Ce NON, un fois de plus, est calme, lourd, sonore, très court, parfaitement maîtrisé et sans émotion particulière hormis la détermination. Ressentez ce Non avec tous vos sens, comme une évidence.

emoticon-1610518_1920

Cette technique comportementale, permet de ne pas disperser notre énergie dans des émotions inutiles. Vous aurez beaucoup plus d’impact. Vous vous imposerez sans forcer, en vous exprimant centré sur votre intention, avec un taux vibratoire élevé au dessus de cette situation.

Viviane Mercier.